Skip navigation

Valérie Pécresse veut faire de Villarceaux une Villa Medicis francilienne

 

Dans le cadre du programme culturel pour un nouveau mandat qu’elle a présenté le 3 juin dernier, Valérie Pécresse, accompagnée de Florence Portelli et d’Anne-Louise Mesadieu, a annoncé son projet pour le domaine de Villarceaux, dans le Val-d’Oise.

 
Propriété de la fondation suisse Charles Léoplold Mayer, Villarceaux est géré par la Région Ile de France en vertu de deux baux emphytéotiques passés en 1989 et courant jusqu’à 2088. La Région en assure l’entretien et l’ouverture au public. Les agents présents sur le site sont des agents régionaux.

 
En 2018, un rapport de la chambre régionale des comptes avait mis en cause la gestion du domaine par la Région, sous l’ancienne mandature, entre 2006 et 2015 et demandé que des mesures soient prises. La Région, afin de se mettre en conformité avec les recommandations de la CRC, avait lancé un appel à manifestation d’intérêt pour sélectionner un gestionnaire capable de valoriser le domaine, en respectant les conditions posées par la Région de maintien de l’ouverture au public et de la gratuité pour les publics des communes avoisinantes. 

 
La crise sanitaire, au début de 2020, avait complètement bloqué le processus, les entreprises intéressées se retrouvant en difficulté.

 
La Région a alors décidé de continuer à porter le domaine, à assurer son entretien et son ouverture, aujourd’hui effective dans les conditions permises par la situation et à assurer chaque année une programmation culturelle. Villarceaux bénéficiera aussi d’une nouvelle édition de l’été culturel régional #MONETEMAREGION.

 
Alors que le budget alloué au patrimoine a plus que triplé à l’occasion de la mandature 2016-2021 (de 21 à 68 M€), Valérie Pécresse, tirant les conséquences des difficultés actuelles à confier la gestion du site, et attachée à ce que ce domaine exceptionnel, ancienne demeure de Ninon de Lenclos, reste ouvert au public et serve l’intérêt régional, a annoncé sa volonté de faire de Villarceaux une Villa Medicis francilienne. 
 
Villarceaux recevra des artistes en résidence, dans toutes les disciplines. Ils y trouveront un lieu pour travailler, croiser leurs projets, s’enrichir mutuellement de leurs talents et de leurs idées. Mais aussi un lieu où se produire : concerts, représentations, expositions, lectures pourront avoir lieu dans les jardins et les salles, faisant de Villarceaux un lieu de rayonnement artistique et de rencontre entre les artistes et le public.
 

Ainsi Valérie Pécresse affirme-t-elle sa volonté d’éviter une vente de Villarceaux par la Fondation propriétaire, qui aboutirait à la fermeture du domaine, et celle de donner un nouvel élan au domaine, qui doit rester ouvert au public.

 

À lire aussi