Skip navigation

7 élus MoDem en Ile-de-France soutiennent Valérie Pécresse

7 élus MoDem de la région soutiennent Valérie Pécresse pour les prochaines élections régionales en Île-de-France. Voici leur communiqué de presse.

Nous souhaitons la réélection de Valérie Pecresse à la présidence de la Région Ile de France.

Lors des dernières régionales de 2015, nous avions soutenu et participé pleinement à la victoire de Valérie Pecresse dans un esprit de large rassemblement. Nous avons participé à sa majorité tout au long de la mandature qui se termine. C’est dans cet esprit de cohérence qui nous anime et que demandent les Franciliens de la part de leurs élus, que nous décidons de repartir avec la présidente actuelle.

En 2017, nous avons soutenu dès le premier tour la candidature d’Emmanuel Macron. Il y avait à nos yeux une totale cohérence entre ces deux choix. Cette cohérence et ce double soutien reste pleinement d’actualité. Ne nous trompons pas d’élection.

En effet, notre engagement politique central est celui du refus de toutes les formes de radicalités et d’excès. Nous croyons à la force du réformisme et des rassemblements les plus larges possibles autour du centre, en s’ouvrant aux idées nouvelles de l’écologie. C’est en suivant cette ligne de responsabilité que nous nous sommes reconnus en 2015 et en 2017 dans les majorités régionales et nationales que nous avons fortement contribué à construire.

Aujourd’hui, alors même que les forces politiques radicales grandissent, mettent en danger le pays, que les tensions montent, il nous paraît encore plus justifié de poursuivre cette recherche de rassemblement responsable.

Nous voulons rester cohérents avec cet engagement. Nous sommes fiers du bilan de la mandature de Valérie Pecresse car c’est aussi notre bilan. Dans nos responsabilités respectives, nous avons agi de près pour répondre à la crise sanitaire que nous traversons, nous avons fait monter les solutions innovantes de demain autour du numérique dont le télétravail se révèle aujourd’hui stratégique, nous avons accompagné les évolutions de la formation professionnelle, l’orientation des lycéens et le défi du lien à construire entre les filières professionnelles et les jeunes, nous nous sommes battus pour que la Région soutienne les filières alimentaires courtes et les productions biologiques, nous avons fait émerger des politiques imaginatives sur l’adaptation au changement climatique en développant une politique de conservation des arbres et du végétal en ville.

Ne nous arrêtons pas en chemin. Tous ces chantiers, nous souhaitons les poursuivre car ils correspondent à un besoin et une attente pour les franciliens.

Il est donc clair pour nous qu’il n’y aurait aucun sens à attaquer ce bilan

La prochaine mandature s’ouvrira sur des enjeux de crise sanitaire et économique graves. Nous croyons donc que nous devons poursuivre une politique encore plus plus ambitieuse en accompagnant la vaccination du plus grand nombre de franciliens, et en déployant avec vigueur la relance économique dont tout le tissus économique francilien, durement touché, va avoir besoin. La Région, vient d’ailleurs de signer un accord de relance avec le gouvernement qui est le plus important de toutes les régions de France. La relance régionale, nous la voulons évidemment résolument « verte ». La prochaine mandature, plus encore qu’avant, doit être la mandature des grandes transitions écologiques de la première région de France. Nous voulons développer les mobilités nouvelles, la production maraichère de proximité, et les réponses aux défis climatiques par une accélération des économies d’énergie.

Et précisément, pour ce nouvel élan, nous ne voulons pas nous tromper d’adversaire. Se rassembler pour gagner, c’est aussi affirmer ce que nous ne voulons pas. En l’occurrence, le projet de rendre gratuits les transports en commun, loin d’être anecdotique, est totalement démagogique et irresponsable. Ce serait la ruine des finances publiques de la Région Ile de France et cela mettrait un terme à toute politique, quelle qu’elle soit, et compromettrait par ailleurs grandement la relance économique. Ne prenons pas le risque de faire gagner une telle option.

C’est la raison pour laquelle, nous nous engageons auprès de Valérie Pecresse dès le premier tour des prochaines élections régionales, car, en cohérence et en responsabilité, nous souhaitons sa réélection à la présidence de la Région Ile de France.

Les conseillers régionaux sortant, membre du groupe du centre et des démocrates :

  • Farida Adlani, vice‐présidente de la Région Ile de France chargée de la santé et des solidarités, maire adjointe de Villepinte
  • Charlotte Baelde, conseillère régionale déléguée spéciale au campus des métiers, maire adjointe de Montrouge
  • Huguette Fouché, conseillère régionale, présidente de la commission santé, maire adjointe de Montesson
  • Sandrine Lamiré, conseillère régionale déléguée spéciale à l’orientation, maire adjointe de Brunoy
  • Béatrice Lecouturier, présidente du groupe du centre et des démocrates au conseil régional d’Ile de France, conseillère de Paris du XVIème arrondissement
  • Thi Hong Chau Van, conseillère régionale, maire adjointe de Bussy‐Saint‐Georges Yann Wehrling, conseiller régional.

 

 

À lire aussi