Skip navigation

Régionales en Île-de-France : quand gauche et extrême-gauche fusionnent, la République se fissure

 

À peine les résultats du premier tour annoncés, la gauche régionale s’est empressée d’annoncer la fusion des trois listes qualifiées pour le second tour. Soyons clairs : cette alliance n’est en aucun cas un rassemblement derrière un projet commun – on a vu les divergences profondes durant la campagne, sur la tarification des transports en commun comme sur les grands projets d’infrastructures.

Othman Nasrou

 

 

À lire aussi