Skip navigation

Lettre de Valérie Pécresse aux Franciliens

Chère Francilienne, cher Francilien,

Il y a six ans, vous m’avez élue à la Présidence de l’Ile-de-France. Depuis, je suis sur le terrain pour vous défendre et porter des idées nouvelles pour rendre chaque jour notre région plus belle, plus sûre, plus juste.

Révolution des transports, transition écologique, bouclier de sécurité, charte de la laïcité, plan d’urgence pour les jeunes, pactes en faveur des quartiers populaires et des territoires ruraux, protection contre la pandémie, soutien des entreprises, des commerces, du tissu associatif, bataille pour l’emploi et votre pouvoir d’achat, je me donne à fond pour être digne de votre confiance.

Parce que je suis fière du travail accompli, mais aussi convaincue qu’il reste encore beaucoup à faire, beaucoup à inventer.

Parce que je vois, plus que jamais, votre besoin de protection et votre soif de réussir.

Parce que j’ai aimé chacune de nos rencontres et qu’elles m’ont tant apporté.

J’ai décidé d’être à nouveau candidate à la Présidence de la Région Ile-de-France, à l’occasion des élections qui auront lieu les 20 et 27 juin prochains.

Vous me connaissez. Je suis une femme libre, guidée par ses valeurs. Je crois à l’ordre Républicain qui assure votre sécurité. Je défends avant tout les libertés, d’opinion, d’entreprendre, de choisir sa vie. Je veux l’égalité des chances pour chacun, dans tous les territoires. Je me bats pour une écologie positive, accessible à tous, une écologie qui, au lieu de taxer et d’interdire, apporte des solutions concrètes. Et je tends une main fraternelle à tous les Franciliens qui se sentent oubliés, démunis, discriminés.

Le monde qui nous entoure est plein de menaces. Nous avons traversé bien des épreuves. Je n’oublie pas les victimes des attentats terroristes islamistes, ni le séparatisme qui met en danger notre cohésion. Je n’oublie pas la colère des gilets jaunes, ni la montée préoccupante de la violence. Je n’oublie pas les dommages de la pollution sur notre santé et notre responsabilité climatique.

Aujourd’hui, je pense aux familles endeuillées par la COVID. A tous les Franciliens que la crise économique frappe de plein fouet, de manière très injuste. A nos seniors qui ont été particulièrement touchés. A nos jeunes, privés de l’insouciance et des promesses de leur âge.

À chacun d’entre vous, je veux porter un message d’espoir. J’ai la conviction qu’ensemble, nous pouvons nous relever plus forts de ces crises. Et je veux continuer à me battre pour vous protéger et vous libérer.

Pour protéger vos emplois et libérer votre énergie, j’ai engagé le plan de relance régional le plus ambitieux de France. Nous avons été agiles ces derniers mois, plus que l’Etat. Nous continuerons d’investir massivement pour le futur, sans augmenter vos impôts : dans votre sécurité, votre santé, vos transports, votre environnement, le logement, l’éducation, la culture, le sport. Grâce à notre gestion exemplaire, c’est possible !

Oui, il est possible de rendre notre région encore plus belle, plus respirable, plus propre et plus agréable à vivre. La rendre encore plus sûre. Y attirer toujours plus d’emplois et de talents. Continuer de réduire les fractures territoriales. Réconcilier la ville et la nature. Reconnaître une égale dignité à chacun. En un mot : faire de l’Ile-de-France un modèle, une source d’inspiration pour les métropoles du monde entier.

Forte de mon expérience et de notre bilan, riche de la diversité d’une équipe de large rassemblement qui a le visage de l’Ile-de-France, avec énergie et passion, je vais venir à votre rencontre. Ensemble, nous dessinerons un projet pour votre avenir. Votre avenir, ici, en Ile-de-France.

Valérie Pécresse

À lire aussi