Skip navigation

Droits des personnes LGBT+ : une cause qui mérite mieux que les mensonges et les manipulations de Marlène Schiappa

Lettre ouverte à la candidate (et ministre à mi-temps) Marlène Schiappa

La lutte contre l’homophobie mérite mieux qu’une instrumentalisation politique pour relancer la campagne d'un candidat LREM bien à la peine.

La Région Ile-de-France dirigée par Valérie Pécresse ne vous a pas attendu pour mener une politique très ambitieuse de lutte contre l’homophobie et toutes les discriminations en mettant en œuvre des dispositifs innovants, salués par beaucoup d’associations. Votre tribune parue ce jour dans le Journal du Dimanche est truffée de mensonges contre-vérités et ne rend pas service à cette cause qui nous préoccupe tous.

Grâce à l’action de Patrick Karam, vice-Président chargé de la jeunesse, des sports et de la vie associative et de la lutte contre les discriminations, la Région Ile-de-France a mené une politique de prévention inédite : auprès des lycéens avec le soutien du CRIPS, partout en Ile-de-France, dans les quartiers populaires et les territoires ruraux, mais aussi auprès des clubs sportifs avec la mise en place d’une charte éthique et déontologique. Au-delà de ces actions de sensibilisation et de prévention, la Région a mené des actions innovantes comme le testing et l’accompagnement des victimes d’homophobies dans les poursuites judiciaires en soutenant de très nombreuses associations comme Stop Homophobie, Flag ou encore Animafac. Ile-de-France mobilités mène aussi régulièrement des campagnes de prévention dans les transports en commun sur la lutte contre l’homophobie (« Respect sur toute la ligne ») en rappelant la loi et les sanctions encourues. La Région est aussi le premier partenaire du festival Solidays et de la Marche des Fiertés. Quant au Centre des archives de l'histoire des luttes LGBT, la Région ne vous a pas non plus attendu pour être partenaire de ce projet.

Par ailleurs, l’Île-de-France est la première région de France signataire de la charte de l’engagement LGBT+ de l'association l'Autre Cercle (juin 2017) qui regroupe les bonnes pratiques à mettre en œuvre dans la gestion de ses ressources humaines afin de lutter contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle. Elle a aussi été labellisée "En lieu sûr" par l’association Flag en avril 2021, sur le modèle du dispositif "Safe Place" que vous semblez découvrir.

Sachez que la Région Ile-de-France a par ailleurs adopté en 2018 une délibération pour demander au gouvernement auquel vous appartenez de lutter en faveur de la dépénalisation universelle de l’homosexualité. Nous attendons encore la réponse de votre gouvernement à ce sujet.

Enfin, vous parlez de subventions des associations soi-disant « réactionnaires ». Là encore, c’est évidemment faux. La Région Ile-de-France défend le libre choix des femmes à disposer de leur corps, dans la droite ligne de la Loi Simone Veil. C’est dans ce cadre, que la Région Ile-de-France a signé un partenariat avec le mouvement français du planning familial. Elle a mis aussi en place le Ipass contraception pour les lycéens et mené des campagnes d’information dans les lycées et CFA. Pour nous, toutes les femmes, quel que soit leur choix, doivent être accompagnées et aidées, sans exception : c’est pourquoi la région finance l'achat d’échographes pour les centre IVG, la Maison des femmes de Ghada Hatem à Saint-Denis, tout comme nous aidons aussi des structures qui accompagnent les femmes en situation de rupture familiale parce qu'elles font le choix de garder leur enfant à naitre. Il fût un temps pas si lointain où vous saluiez la politique menée par la Région sur l’égalité femmes-hommes et la lutte contre les violences sexuelles. Mais, c’était avant que la Ministre que vous étiez ne soit candidate et en campagne électorale.

Quant à vos propos sur l’insécurité dans les transports, ils sont un véritable réquisitoire contre votre politique. Vous ne pouvez pas vous exonérer de votre responsabilité de secrétaire d’État à l’Intérieur : depuis 2017, votre gouvernement a retiré 500 policiers et gendarmes du réseau de transport francilien alors qu’Ile-de-France mobilités a recruté 1000 agents de sécurité supplémentaires sur la même période. Quant à la police régionale des transports, elle a déjà été mise en place par Valérie Pécresse. Le centre de commandement unique, porté à bout de bras et contre toutes les inerties administratives et qui sera placé sous l’autorité du Préfet de police, sera opérationnel dans les tout prochains mois. Par ailleurs, la Région Ile-de-France, suite à l’audit mené par le centre Hubertine Auclert sur les conditions d’accueil des femmes victimes de violences dans les commissariats a proposé de financer la formation des forces de l’ordre. Celle-ci a d’ores et déjà commencé auprès des forces de gendarmeries.

Madame Schiappa, vous avez fait le choix de délaisser votre ministère régalien pour venir au secours du candidat de la majorité présidentielle. C'est votre responsabilité. Mais la campagne électorale n'autorise pas tout. Les Franciliens méritent mieux que vos outrances, vos mensonges et vos caricatures.

À lire aussi