Skip navigation

Valérie Pécresse propose un référendum de tous les Franciliens sur la suppression d'une voie de circulation sur le périphérique

 

À l'occasion de sa conférence de presse sur les transports et les mobilités, Valérie Pécresse a rappelé que le boulevard périphérique parisien était un axe de circulation structurant en Ile-de-France, emprunté par 1,2 millions de véhicules par jour. 

C'est donc, de facto, une infrastructure régionale qui ne saurait être plus longtemps la propriété exclusive de Paris. En tant qu'autorité organisatrice des transports et garante de la cohésion du territoire de la Région, Valérie Pécresse a demandé que le boulevard périphérique ainsi que toutes les autoroutes non concédées relèvent désormais de la compétence régionale. 

Enfin, alors que la ville de Paris a d'ores et déjà annoncé la piétonnisation du centre de Paris, Valérie Pécresse annonce qu'elle organisera dès l'automne un référendum régional sur la suppression d'une voie sur le périphérique, considérant qu'une telle décision aurait un impact sur toute l'Ile-de-France et non seulement sur les arrondissements parisiens limitrophes du périphérique. 

 

Piétonniser le centre de Paris et fermer une voie sur le périphérique, c’est la thrombose assurée pour toute l'Ile-de-France.

 

 

 

 

À lire aussi